Tais est une passionnée de sport. Après s’être essayée au basket, au judo, et à l’athlétisme, c’est à l’âge de 8 ans qu’elle trouve son point d’ancrage dans la danse classique. C’est également à cette période, qu’elle se prend de passion pour les Etats-Unis.

Bien que demeurant et étant scolarisée dans les Landes, Tais parfait son enseignement de la danse à l’Ecole des Ballets Lipszyc de Biarritz, structure d’excellence,  où elle progresse rapidement.  Toutefois,  les allers et retours Angresse-Biarritz vont très vite s’avérer  astreignants pour nous, parents, mais aussi pour Tais. Nous rentrons de la danse vers 20h. Le temps de se doucher de manger et de faire les devoirs, Tais n’est pas couchée avant 23h !!!! D’autant qu’elle ne veut, en aucun cas, sacrifier sa passion aux dépens de l’école.  Elle met un point d’honneur à rester une bonne élève. Étant depuis la maternelle, en enseignement  catholique privé, il nous fallait donc trouver le même enseignement mais sur la Côte Basque. C’est sans difficulté que notre choix s’est porté sur Saint Bernard, d’une part parce que son frère  Maxime, de 10 ans son aîné, y était en  sport étude football, et nous avions été très satisfaits. D’autre part, nous pensons que le Collège Saint Bernard fournit un enseignement d’un très bon niveau tout en répondant aux besoins et attentes de chaque élève. Cela a permis  à Tais de poursuivre la danse en proposant des horaires semi-aménagés en partenariat avec l’Ecole de Ballet Lipszyc, sans négliger l’école.

En décembre 2015, pendant les vacances scolaires, l’American Ballet Theatre, compagnie mondialement réputée et n°1 aux Etats-Unis, organise une audition de stage de sélection  pour laquelle Tais est retenue. Elle passe alors 1 mois et demi à New York dans leurs studios, à l’issue duquel elle sera retenue à l’année.
« Je n’ai fait qu’une année au sein du Collège, mais cette année 2015-2016 restera ma meilleure année scolaire  jamais passée,  tout me plaisait, je n’ oublierai jamais car je n’y ai que de bons souvenirs, en plus le Collège m’ a permis de m’absenter pour les auditions et concours sans jamais nous pénaliser, nous les danseuses ! » nous répète-t-elle, souvent.

« Alors, merci à tous !!! ». Tais